Comment mieux encadrer l’activité des banques ?

Comment mieux encadrer l’activité des banques ?

Comment mieux encadrer l’activité des banques ?

Une banque n’est autre qu’une entreprise comme tant d’autres, mais sa particularité réside dans sa fonction de proposer des services financiers, tels que recevoir des dépôts d’argents ou collecter l’épargne des agents économiques ou gérer les moyens de paiements et surtout accorder des prêts. 

Les autorités qui surveillent l’activité des banques

Les autorités de tutelle qui surveillent les activités des banques se répartissent  en actions de surveillance et en actions de réglementation. Ces autorités surveillent les activités bancaires et les marchés financiers.
Le pouvoir règlementaire des affaires bancaires et financières en France sont à la charge du Ministre chargé de l’économie avec la participation effective du Comité consultatif de la législation et de la règlementation financière ou CCLRF.

cclrf.jpg

Pour certaine banque commerciale, une autorité administrative indépendante assure la commission bancaire et l’autorité de contrôle des assurances et des mutuelles.  Il y a également l’autorité de marchés financiers qui veille à la protection de l’épargne investie et au bon fonctionnement des outils financiers, au contrôle des conseillers en investissement financiers, etc.   

Les banques ont-elles trop de pouvoir ?

Les banques commerciales sont les principaux acteurs  de la création monétaire et créent de la monnaie lorsqu’elles accordent un crédit à un agent économique. Trop de monnaie accessible trop facilement mine la confiance dans le pouvoir d’achat des agents économiques. Elle entraîne l’inflation. Certes, c’est la responsabilité de l’Etat d’éviter qu’il y ait trop de monnaie en circulation ou qu’il y en ait trop peu. La création monétaire est  un processus qui dépend entièrement des banques commerciales face à leurs clients privés et des acteurs sur le marché privé. C’est un processus difficile à piloter précisément par les banques centrales. 

banques.jpg

Cependant les banques centrales pourraient jouer avec les taux d’intérêt et attirer les clients privés des  banques commerciales jusqu’à ce que la situation de la mase monétaire en circulation se rétablisse en faveur de l’économie nationale.